UMR 5060 CNRS-Université Bordeaux Montaigne

Nos tutelles

CNRS UBM

Autres équipes IRAMAT

CEB UTBM

Notre LABEX

LaScArBx






Antenne de Saclay

LAPA

Rechercher




Accueil > Thèmes de recherche > Chronologie, Référentiels : Implantation humaine et paléo-environnement

Chronologie, Référentiels : Implantation humaine et paléo-environnement

par FD - publié le , mis à jour le

L’établissement de chronologies et de référentiels permettant de discuter de l’évolution des implantations humaines et du paléoenvironnement s’appuie sur des outils analytiques regroupés au CRP2A pour ce qui concerne la luminescence, et sur le Campus de Beaulieu (UMR 6118 Géosciences-Rennes, Université Rennes 1) pour ce qui est de l’archéomagnétisme mis en œuvre par l’équipe rennaise rattachée au CRP2A.

Laboratoire de Géochronologie par les méthodes de la luminescence

A ce jour, le laboratoire de luminescence constitue, au niveau européen, l’un des groupes les plus importants en termes d’effectif avec 5 chercheurs ou assimilés, 1 personnel technique, 1 post-doctorant, et en permanence une moyenne de 3 doctorants par an sur la période 2009-2014.

Les travaux de recherche qui y sont menés s’appuient sur les méthodes de la luminescence pour dater divers objets archéologiques (silex, pierres chauffées, etc), les structures bâties avec des matériaux de construction (briques, mortiers) ou encore les sédiments d’origine diverses (éoliens, fluviatiles, côtiers,…). Toutes ces applications sont réalisées dans le cadre de collaborations nationales et internationales dont les résultats font l’objet de publications dans des journaux scientifiques.

Parallèlement, une part importante des activités du groupe porte sur les développements méthodologiques qui touchent à la fois l’étude des signaux de luminescence, et la dosimérie des rayonnements ionisants. Ces orientations sont définies à partir des problématiques rencontrées par les chercheurs sur le terrain : l’exploitation de signaux de luminescence jusqu’à aujourd’hui délaissés qui permettent d’étendre la portée chronologique de la méthode, tout comme la caractérisation des effets dosimétriques à l’échelle micrométrique en sont des exemples. Ces travaux qui tendent à repousser les limites du domaine d’application des méthodes de la luminescence, contribuent ainsi à la notoriété du groupe à l’international et génèrent une dynamique attractive pour les jeunes, d’où un nombre toujours important d’étudiants en thèse et de niveau Master au sein du laboratoire.

Au niveau instrumental, le laboratoire de luminescence est à la pointe des développements techniques par la diversité et la complémentarité des équipements dont il dispose, et les projets innovants émanant du groupe lui permettent d’obtenir régulièrement le soutien de divers organismes ou institutions (ANR, Conseil Régional d’Aquitaine, CNRS, Université Bordeaux Montaigne, Labex LaScArBx).

Laboratoire d’Archéomagnétisme

Le groupe d’archéomagnétisme implanté à Géosciences-Rennes sur le Campus de Beaulieu de l’Université Rennes 1 est constitué de 1 chercheur (DR), de 2 personnels techniques (IE et AI) et de 1 post-doc. Il travaille en partenariat avec le groupe paléomagnétisme de Géosciences-Rennes (UMR 6118) CNRS et développe de très nombreuses collaborations au niveau national et international en s’appuyant sur une recherche méthodologique active.

Ses travaux portent non seulement sur la mise en œuvre de la méthode de l’archéomagnétisme à des fins de datation en archéologie, mais aussi sur la modélisation chronologique, ce qui est unique au niveau national en archéologie, et constitue une voie de recherche aujourd’hui incontournable pour l’établissement de référentiels.

Cette recherche porte sur le développement d’outils statistiques dans le cadre de logiciels :

- Traitement des mesures en laboratoire : en archéomagnétisme (logiciel RenArmag) et en luminescence (TL/OSL : logiciel BaSAR)

- Construction des courbes de références géomagnétiques et des courbes âge-profondeur dans les séquences sédimentaires (logiciel RenCurve)

- Calcul des dates : calibration de mesures (archéomag, 14C, TL/OSL), corrélations magnétostratigraphiques, corrélations dendrochronologiques (logiciel ChronoModel)

- Traitement des données de datation pour la construction de chronologies (logiciel ChronoModel)